Le mystérieux Sauternes de 1972

Merci Papa, Merci Papy !

Mon père, pour m’avoir offert cette bouteille avant notre départ aux Antilles. Bouteille récupérée dans la cave de son propre père et conservée précieusement.

Mon grand-père, pour avoir été un passionné de tout ou presque, en commençant par la bonne bouffe et les bons vins, et surtout, pour ce qu’il a pu m’en transmettre avant son Grand Départ.

Je ne vous l’apprends pas, le Sauternes est connu pour être blanc et liquoreux. Mais 43 ans plus tard, c’est une autre histoire…

Nous sommes à l’hiver 2015, la plupart des cartons sont partis, il ne nous reste que peu de jours avant de prendre l’avion pour la Martinique. Pas de vacances, non. Un nouveau départ, une nouvelle vie sous le soleil caribéen.

Avant cela, un plaisir : des tagliatelles au foie gras accompagnées du mystérieux Sauternes 1972 de Papy Gérard.

Les pâtes étaient réussies mais c’est pour le vin que je vous écris ces quelques lignes.

L’étiquette déteriorée sur ma bouteille et celle d’origine, retrouvée sur internet.

La bouteille est magnifique.

Victime d’une inondation, la cave n’a laissée aucune chance à l’étiquette qui est presque entièrement détruite. Cependant on peut lire encore ces quelques mots : COMTESSE D…………….ACARELLE née LUR SALUCES.

Après quelques recherches sur le web, je fini par retrouver l’étiquette d’origine. Il s’agit donc d’un Château Filhot, Comtesse Durieu de Lacarelle née Lur Saluces, mis en bouteille au château en 1972 à Sauternes.

*La couleur du vin est d’un jaune tellement foncé.

On croirai de l’or liquide pris au piège, à l’intérieur de la bouteille.

Je prend mon temps pour l’ouvrir. Le bouchon à l’air fragile. J’y vais délicatement mais ce qui doit arriver arrive : le bouchon casse. J’essaie du mieux possible de récupérer la seconde partie du bouchon restée dans le goulot en vain. Je fini par la pousser dans la bouteille. Tant pis.

Allez, on le goûte !

Bon. Il est bon. Très sucré, limite sirupeux, on reconnait là le Sauternes mais ça pourrait presque être un sirop de vin. Il va bien avec le plat. Il aurait été parfait avec un plateau de fromage.

Il reste longtemps en bouche, sûrement à cause l’âge. Il est puissant. Je ne suis pas une pointure en vin, pas autant que mon amie Hélène et ses doux secrets, mais j’apprends et je sais apprécier les bonnes choses. Et ce Sauternes en est une.

Un verre de Sauternes 1972. Bon, mais très sucré.

Pour finir, je dirai que si vous avez l’occasion d’en déguster un jour, saisissez cette chance sans hésitez. Moi, je n’en ai plus !

Suggestions d’accords

  • Nous avons donc dégusté ce vin avec des tagliatelles au foie gras, mais il aurait été tout aussi bon accompagnant un dessert aux notes d’agrumes et de chocolat.
  • De la même année, j‘ai aimé écouter « Jungle Fever«  des Chakachas, mais ce n’est peut être pas du goût de tous !
Ailleurs sur le site

Le Marjolait, fromage d’un terroir inattendu

Amateur de fromage, quel plaisir d’apprendre qu’il s’en fabrique ici en Martinique de façon artisanale. Seulement où se fait-il ? Qui le fabrique et où s’en procurer ? Difficile d’avoir des réponses précises. Telle une fable, ce fromage semble presque imaginaire…

lire plus

Tomate en sucre de Mamy Jeanine

Dans la famille, depuis tout p’tit, on mange la tomate pour ce qu’elle est: un fruit. C’était même l’un de nos desserts favoris lorsque nous allions en vacances chez Papy Mamy.

lire plus

Pin It on Pinterest