E.Dehillerin, Le spécialiste du matériel de cuisine

Il y a certaines choses que tout cuisinier passionné, professionnel ou amateur, devrait faire au moins une fois dans sa vie. Comme déjeuner ou diner à l’Auberge du pont de Collonges, chez Monsieur Paul Bocuse. Visiter l’Abbaye de Collonges de ce même homme, se promener une nuit à Rungis, de minuit à 6 heures du matin, mais aussi franchir la porte du mythique E.Dehillerin, Le spécialiste du matériel de cuisine.

Un commerce enchanteur

Caverne d’Ali Baba, Mecque des cuisiniers, Paradis des chefs… On ne manque pas d’idées pour renommer l’établissement de 1820. Cette boutique pittoresque n’a quasiment pas bougé depuis, et c’est ce qui fait aujourd’hui tout son charme !

Du sol au plafond, il y en a partout et pour tout le monde, des casseroles, en cuivre, inox ou induction, des fouets, des spatules, des maryses, du couteau d’office à la feuille de boucher. Sans oublier les centaines d’autres ustensiles connus ou inconnus, tous référencés par des codes à 6 chiffres et répertoriés dans dans de vieux classeurs fixés aux murs de çà et là du magasin. Ce lieu est tout simplement magique !

E.Dehillerin, matériel de cuisine - Jordan Delamotte

Du sol au plafond, il y en a partout, ici les cuivres à gauche et les cercles inox à droite.

E.Dehillerin, matériel de cuisine - Jordan Delamotte

Les étagères en bois, un côté rustique et charmant.

Puis il suffit de descendre au sous-sol pour découvrir l’artillerie lourde : cocottes en fonte, rondeaux et marmites de 60 litres et plus, bacs gastro et bain-marie de toutes tailles…

Et vous pourrez même y découvrir, au fond d’un couloir, une balance qui date probablement de l’ouverture de la boutique ainsi que, scotché sur une vieille porte, un papier datant du début des années 80, référençant le « poids moyen des pièces cuivre ».

E.Dehillerin, matériel de cuisine - Jordan Delamotte

De gauche à droite, la vieille balance, le sous-sol et le document référençant le « poids moyen des pièces cuivre ».

Un patron discret

Eric Dehillerin, est au charbon, tantôt derrière son bureau, tantôt à inspecter le matériel au milieu des clients. Il est aidé d’un personnel connaisseur, souvent débordé aux heures de pointe par l’afflux impressionnant de clients, mais toujours prêt à rendre service.

E.Dehillerin - Jordan Delamotte

Eric Dehillerin, un patron discret mais présent.

E.Dehillerin - Jordan Delamotte

Une partie de l’équipe, de gauche à droite, Guillaume, Vincent et Jean Marie.

Un lieu historique

Ici, ce qui ne se vend pas fait partie de l’Histoire de la capitale. Ce lieu unique est tout autant un magasin de matériel de cuisine qu’une projection des halles de Paris au début du 19e, dont la fonction était celle du Rungis d’aujourd’hui. Comme si les décennies n’avaient en rien affecté l’établissement.

Par conséquant, il ne vous reste plus qu’à découvrir ou redécouvrir cette institution que l’amoureux de Paris ou de la cuisine ne peut ignorer en vous rendant sur place ou sur leur site internet.

En conclusion, j’adresse un grand merci à Eric Dehillerin, Guillaume ainsi qu’au reste de l’équipe pour leur sympathique accueil à chacun de mes passages.

E.Dehillerin matériel de cuisine - Jordan Delamotte

Ici, ce qui ne se vend pas fait partie de l’Histoire de Paris.

E.Dehillerin matériel de cuisine - Jordan Delamotte

E.Dehillerin, Le spécialiste du matériel de cuisine

Ailleurs sur le site

Food’Zik #2 – Bon Appétit Katy Perry

Pour ceux d’entre vous qui n’auraient pas vu le clip, on y voit la belle américaine être, littéralement préparé, cuisiné, afin d’être servie en plat principal d’une table de « riches-cannibales-patibulaires ».

Pin It on Pinterest