Goûter au monde entier en Italie

Ce n’est pas passé inaperçu, l’exposition universelle de Milan a ouvert le 1er mai pour six mois.

Non sans heurts, la fête a été inaugurée dans un contexte mitigé pour l’opinion publique : le clan des pour y voit une belle façon de célébrer l’agriculture et l’alimentation, les deux thèmes de l’expo ; le clan des contre y voit un gaspillage d’argent public, une exploitation de travailleurs précaires et une corruption sous-jacente.

Et d’autres reproches fusent comme le choix des sponsors avec, parmi eux, Mac Donald’s et d’autres grandes firmes agroalimentaires : un peu paradoxal quand on sait que le thème majeur de l’expo est « nourrir la planète, énergie pour la vie. »

Agriculture et alimentation.

Ne retenons que ces deux thèmes.

Pendant six mois, les visiteurs du monde entier vont pouvoir goûter à toutes les saveurs de l’Italie et du monde.

*147 pays représentés sur près de 100 hectares.

Dans le pavillon français, six cuisiniers Bocuse d’Or ont été sélectionnés pour préparer un menu abordable à 37€. 1% du chiffre d’affaires sera reversé à un organisme de micro-crédit. Des entreprises françaises telles que Armor Lux habilleront les membres du pavillon tandis que Guy Dregrenne fournira la vaisselle qui ira, à la fin de l’exposition, à une association caritative.

Les régions se succéderont à commencer par Rhône-Alpes puis la Bretagne, l’Île-de-France et la Bourgogne.

52 autres pays ont un pavillon dans cette immense exposition prévue pour accueillir 20 millions de visiteurs!

Le pavillon France à l’exposition universelle de Milan

Derrière sa thématique, se cache plusieurs enjeux environnementaux et sociaux :

  • lutte contre le gaspillage alimentaire,
  • lutte contre la faim,
  • commerce équitable,
  • et plus généralement, la slow food.

Il faudra user de sens critique pour évaluer, durant ces six mois, la sincérité des motivations qui se cachent derrière cet événement. Green washing, ambitions tourtistiques, désir d’attractivité ou bien réelle envie de fédérer autour des enjeux d’éco-gastronomie ou d’alter-consommation ?

Nous en reparlerons bientôt, autour d’un projet photo un peu original !

Le thème principal de l’exposition: Nourrir la planète, énergie pour la vie.

Sources :

Slate.fr

Ouest-France

Le Monde

Le Progrès

Ailleurs sur le site

Le Marjolait, fromage d’un terroir inattendu

Amateur de fromage, quel plaisir d’apprendre qu’il s’en fabrique ici en Martinique de façon artisanale. Seulement où se fait-il ? Qui le fabrique et où s’en procurer ? Difficile d’avoir des réponses précises. Telle une fable, ce fromage semble presque imaginaire…

lire plus

Tomate en sucre de Mamy Jeanine

Dans la famille, depuis tout p’tit, on mange la tomate pour ce qu’elle est: un fruit. C’était même l’un de nos desserts favoris lorsque nous allions en vacances chez Papy Mamy.

lire plus

Pin It on Pinterest